Ecrits

Sarah Mostrel a publié près d’une vingtaine d’ouvrages depuis les années 2000, dont un roman Un amour sous emprise (2016, éd. Trédaniel), deux essais Pour un humanisme éclairé (2017, éd. Au pays rêvé) et Osez dire je t’aime (2009, éd. Grancher), dix recueils de poésie (les plus récents : Rien à voir, suivi de Les (re)plis de l’histoire (2020, éd. Z4), Le désespoir de Marguerite Duras (2020, éd. Unicité), trois livres d’artistes dont A cœur défendant (2011) et D’aussi loin qu’il m’en souvienne (2017), tous deux bilingues (éd. Transignum), des recueils de nouvelles (éd. L’Echappée belle, dont le 3e volet d’une trilogie D’ombre et de lumière, paru en 2021), une correspondance littéraire (Il faut imaginer Sisyphe heureux,  éd. Le Lys Bleu, 2021), un livre de photos L’œil et le cœur, un regard sensible sur le monde, éd. Unicité, 2022).

QUELQUES CRITIQUES :

Psychologies magazine, sur Un amour sous emprise
« Sarah Mostrel nous entraîne au cœur de la passion… »

Jean-Pierre Allali, sur  Rien à voir, suivi de Les (re)plis de l’histoire
« Un regard lucide sur notre monde… »

Michel Foucault, Latoiledelun.fr, à propos de D’aussi loin qu’il m’en souvienne
« Sarah Mostrel écrit pour ne pas céder au désespoir. Quand on « pleure le monde en ruines en se débrouillant de ce qui reste », quand son « être s’est brisé d’un cœur qui s’en est allé », quand la déchirure de l’absence provoque des insomnies, quand « les plantes de l’existence » sont au doute et aux questions, comment croire encore à la « musique du bonheur » ? »

Ici Paris, sur Un amour sous emprise
« Un roman pertinent, décrivant avec beaucoup de conviction le jeu du pervers narcissique, bad boy des temps modernes… »

France Dimanche, double page interview de Sarah Mostrel sur Osez dire je t’aime,
« Ayez le courage de dire je t’aime ! »,

« Parce que l’auteure s’y connaît particulièrement bien en psychologie humaine, rien de plus facile pour elle que de nous parler de… nous ! Nous, hommes et femmes qui cherchons et nous cherchons. Autant de tranches de vie et de personnages attachants auxquels nous aurons bien du mal à ne pas nous identifier. Enfance, éducation, relations amoureuses, solitude, malentendus, incompréhensions, magie d’une rencontre, désillusions, tous ces petits moments parfois déterminants dans notre drôle de destinée, à vous de les savourer sans aucune modération au fil des pages.

Ici Paris sur Révolte d’une femme libre
« Parce que l’auteure s’y connaît particulièrement bien en psychologie humaine, rien de plus facile pour elle que de nous parler de… nous ! Nous, hommes et femmes qui cherchons et nous cherchons. Autant de tranches de vie et de personnages attachants auxquels nous aurons bien du mal à ne pas nous identifier. Enfance, éducation, relations amoureuses, solitude, malentendus, incompréhensions, magie d’une rencontre, désillusions, tous ces petits moments parfois déterminants dans notre drôle de destinée, à vous de les savourer sans aucune modération au fil des pages.

Montreux Publications, à propos de Tel un sceau sur ton cœur
Dans un style qui rappelle parfois Garcia Lorca ou Péguy, les poésies de Sarah Mostrel célèbrent de belle façon l’amour pur mais charnel entre deux êtres, « dans le versant du songe, là où les roses durent… »

Magazine littéraire La lettrine Culture n° 13, sur Tel un sceau sur ton cœur
« Ancré sur les sentiments, ce recueil de poésie berce l’âme et révèle les bribes d’amour qu’éprouvent les femmes. A travers les mots d’amour doux, pénétrants, l’auteure nous transporte dans son univers, nous séduit, au point de nous livrer un bon moment de lecture. »

Cédric Bru, Les Obsédés textuels, sur Osez dire je t’aime
« Une leçon amoureuse n’est jamais inutile en été. Sarah Mostrel, que nous avons connue excellente poétesse (Sarah Naor), aspire à nous révéler « les secrets des couples épanouis ». Nous lui donnons crédit car, en plus des interviews d’hommes et de femmes qu’elle a scrupuleusement menées, l’amour est son terrain d’inspiration fétiche et sa plume revêt une sensibilité touchante jusqu’à une douce candeur. Alors, si elle pense que l’on peut oser dire « je t’aime » avec succès, acceptons-en l’augure ! »

Brigitte Lahaie, RMC, relayé sur BFMTV, sur Osez dire je t’aime
« Joli livre. Inattendu ! Enfin, on revient à l’essentiel. Que serions-nous sans amour ? Beaucoup de témoignages correspondent à des personnes que j’ai aimées. El lisant ce livre, peut-être aurions-nous pu mieux construire… Bravo en tout cas pour vos précieux indices ! »